ABCD
  • Accueil
    • Agenda
    • Compagnies
    • Services
    • Qui sommes-nous?
    • Partenaires


    • ATIE, Atelier Théâtral des Institutions Européennes

      «…Il était une fois le mariage…»

      de

      Anton Tchekhov

      Mise en scène : Rita Sallustio

      Petit Théâtre Mercelis, rue Mercelis 13 à 1050 Ixelles

      décembre 2019

       ATIE, Atelier Théâtral des Institutions Européennes  : «…Il était une fois le mariage…»
      «…Il était une fois le mariage…» d’après l’œuvre de Anton TCHEKHOV (Nouvelles et petites pièces)

      Adaptation et mise en scène : Rita Sallustio

      Aide à la direction d’acteurs : Peppino Capotondi, Jean-François Noël


      Distribution des comédiens par ordre d’entrée
      ROMINA MEHMETI - BIZ CARLO - - GIAMPIERO DI PAOLANTONIO - JACQUES POLLEFOORT - OXANA ANDREEVA - MONIKA RUP - ALBERTO MEGARO - PERRET RICCIARDI CRISTINA - ORTANI CATERINA OLIVIER CHARON - - VANHOUTVINCK NICOLE - GROSJEAN PATRICE - TATIANA ROMON - KARIMA SAQUI - MARTIN VANDENHEEDE
      Chant - EWA MALINOWSKA & Danse - MARIA DI NUNZIO

      Valseurs
      MARIA DI NUNZIO - VALENTINA ABATI- SALVATORE GUIDO -LUIGI MEGARO - ILARIA GIANNICO - UMBERTO TROMBONI SONIA PAGLIARO

      Le thème
      Un spectacle qui réunit des histoires qui nous racontent la vie d’hommes et de femmes qui ont été unis dans la vie par le Mariage. "La dame au petit chien", "Le tragédien malgré", "la demande en mariage", "l'ours".
      Tchekhov nous donne, à travers sa nouvelle et 3 de ses petites pièces, sa vision du mariage : des descriptions toujours concises, précises et remplies de silences, de sous-entendus qui caractérisent son style.
      Pour le citer : « tout est simple en littérature quand on veut préciser ; mais tout est difficile quand on veut bien suggérer ».
      Il y décrit des situations cocasses et amusantes, réalistes et cruelles ;
      En fait il explique ou pose la question de savoir :
      comment Le mariage « d'amour » peut-il convoler aux côtés d'un mariage « de convenance » ou « d'intérêts » ?
      La dame au petit chien
      Est une nouvelle sur le «royaume des femmes». Ainsi, la Dame au petit chien promène son ennui et son chien sur la digue d'une station de la mer Noire (Yalta). Un homme solitaire la remarque, l'aime, mais ne peut triompher plus tard de toutes les barrières qui se dressent sur le chemin de leur bonheur.

      (Tchékhov souffrait d'une impossibilité d'aimer. Mais l'amour lui inspire émotion ou ironie («Si vous craignez la solitude, ne vous mariez pas»), et une grande variété de tableaux : «Une nouvelle qui n'a pas de femmes, écrit-il, c'est une machine sans vapeur.» L'héroïne par excellence est pour lui la femme incomprise, qui rêve d'une autre vie, inaccessible).
      Le tragédien malgré
      Pièce en un acte adaptée pour 2 comédiennes. Anastasia DIMITRICH arrive chez son amie Larissa, elle s’affale dans le sofa visiblement épuisée et demande à Larissa de lui prêter son revolver. Devant son refus elle lui explique la vie misérable qu’elle a. Bref c’est une vie cauchemardesque qui se traduit par des crises de folie ou une soif de sang. « il me faut du sang ! ».
      La demande en mariage
      L'intrigue amoureuse est très simple : Lomov vient demander une jeune fille en mariage, Natalia Stepanovna. Il est reçu par le père, Stepan Stepanovitch, qui marque son enthousiasme, et va chercher sa fille. La question de l'appartenance du pré aux vaches fait dégénérer cette demande en mariage. « Vous n'êtes pas un voisin, mais un usurpateur ! », « Vous êtes d'une famille où on a toujours aimé la chicane ». Le prétendant s'évanouit. On le croit mort. Ils se marieront... en se disputant.
      L’Ours
      Popova, veuve depuis sept mois, s'est retirée du monde et refuse de recevoir Smirnov, un exploitant à qui son mari devait de l'argent, et qui vient, lui-même tenu par ses propres dettes, le lui réclamer. Désespéré, mais surtout très en colère devant ce refus, Smirnov décide de rester chez Popova jusqu'à ce qu'elle le paie : « Tu es malade pendant un an, je ne bouge pas d'ici pendant un an ». (scène VI). Or Popova dissimule un caractère également explosif ;
      L’ours est généralement représentée avec Une demande en marriage, qui décline également le thème de l'amour entre propriétaires terriens coléreux.

      Rita sallustio, Présidente ATIE, metteur en scène


      Prix Unique : 17€uros
      - Pour les membres FNCD/ABCD :
      - sur présentation du passeport : soit 2€uros leur seront remboursés, OU
      - sur présentation du passeport : le programme et une boisson leurs seront offerts au bar

      La compagnie ATIE, Atelier Théâtral des Institutions Européennes est seule responsable des informations publiées sur cette page

      Tous droits réservés © 2014-2022 ABCD asbl